Sujets enregistrés



Menu




Services




Messages enregistrés dans toutes les rubriques


Titre : la Belgique et l'Europe soutiennent l'Etat terroriste d'Israel
Message posté le : 23-12-2008     par: Mohamed
Le 8 décembre 2008, le Conseil des ministres européen a décidé de
revaloriser les relations politiques entre l'Union européenne et
Israël.Cette position a été soutenue par le Ministre des Affaires
étrangères, Karel de Gucht, mais elle émane de l'ensemble du
gouvernement, y compris des membres Socialistes et CDH du
gouvernement. Veuillez trouver, ci-dessous, l'interpellation de
Monsieur Dubié et la liste des ministres socialistes et CDH du
gouvernement qui ont soutenu le « rehaussement » des relations avec
Israël.


Question orale de M. Josy Dubié au ministre des Affaires étrangères
sur «le vote par le Conseil des ministres européens concernant le
"rehaussement" des relations entre l'Union européenne et Israël» (nº
4-526)

M. le président. – Mme Annemie Turtelboom, ministre de la Politique de
migration et d'asile, répondra.

De heer Josy Dubié (Ecolo). –

M. Josy Dubié (Ecolo). – La presse s'est fait l'écho de la décision
prise le 8 décembre par le Conseil des ministres européen –
apparemment sous l'impulsion de la présidence française – de
revaloriser les relations politiques entre l'Union européenne et
Israël. À la veille du soixantième anniversaire de la déclaration
universelle des droits de l'homme, cette décision a de quoi interpeller.

Il est sidérant qu'un tel avantage soit octroyé à un État qui bafoue
le droit international en poursuivant sans relâche la colonisation du
territoire palestinien, y compris de Jérusalem-Est, en continuant la
construction d'un mur déclaré illégal par la Cour internationale de
Justice et l'Union européenne, et en commettant de nombreuses
violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire
à l'égard de la population palestinienne !

De plus, hier, 3 décembre, le Parlement européen a voté pour le report
du vote du protocole Union européenne/Israël permettant une plus large
participation d'Israël aux programmes communautaires européens, ce que
l'on a appelé le « rehaussement ». Ce report était justifié par
l'absence totale, de la part du gouvernement israélien, d'allégement
de la colonisation et de l'occupation des territoires palestiniens.
On assiste, bien au contraire, à une aggravation dramatique de la
situation sur le terrain, particulièrement à Gaza où la population
subit une punition collective inadmissible et contraire à toutes les
conventions internationales.

Je vous rappelle que les États parties aux Conventions de Genève de
1949 et aux traités internationaux en matière de droits de l'homme ont
l'obligation de faire respecter par les autres États les droits que
consacrent ces instruments.

  • Quelle est la position de la Belgique concernant ce « rehaussement
    » des relations avec Israël ?

  • Cette position a-t-elle été débattue en conseil des ministres ?

  • Confirmez-vous que ce « rehaussement » a bien été entériné par le
    conseil des ministres européen ? Dans l'affirmative, quelles sont les
    motivations de cette décision ?

  • Considérez-vous que l'État d'Israël remplit toutes les obligations
    découlant de la déclaration universelle des droits de l'homme, en
    particulier dans les territoires palestiniens qu'il occupe ?

  • Ce « rehaussement », s'il devait être confirmé, ne sera-t-il pas
    interprété comme une prime à la violation du droit international et à
    un renoncement aux valeurs défendues par l'Union européenne ?



Mevrouw Annemie Turtelboom, minister van Migratie- en Asielbeleid. –
Mme Annemie Turtelboom, ministre de la Politique de migration et
d'asile. – Je vous lis la réponse du ministre Dewael.

Le 16 juin 2008, lors du Conseil d'association tenu avec Israël,
l'Union européenne s'est accordée quant au principe du "rehaussement"
de ses relations avec ce pays. Cette décision, que je soutiens
pleinement, s'intègre dans le cadre de l'évolution de la politique
européenne de voisinage. Les relations avec d'autres pays seront
également approfondies et intensifiées, si ceux-ci le souhaitent.
C'est déjà le cas pour le sud du Maroc, l'Ukraine et l'est de la
Moldavie. D'autres demandes seront examinées dans les mois à venir.
La décision prise le 8 décembre par les ministres des Affaires
étrangères a confirmé que les relations de l'Union européenne avec
Israël étaient revues pour l'ensemble des intérêts communs et
notamment pour le processus de paix, en privilégiant l'option de deux
États indépendants et le respect des obligations découlant de la
Feuille de route.

Un débat s'est déroulé entre les pays membres de l'Union européenne.
Pour certains, l'intensification du dialogue avec Israël permettra de
mieux faire passer le message – bien connu – de l'Union européenne.
Pour d'autres, dont je fais partie, un dialogue intensifié ne peut
être fructueux que s'il est basé sur le respect mutuel et la présence
d'un cadre de référence partagé. Cela implique entre autres le respect
par Israël de ses propres engagements dans le cadre du processus de
paix, notamment quant au gel de la colonisation et à l'amélioration de
la vie quotidienne des Palestiniens dans les territoires occupés. Ces
deux points de vue ont été rencontrés dans les conclusions du Conseil
"Affaires générales et Relations extérieures" du 8 décembre 2008.
Je vais profiter de ce dialogue intensifié entre l'Union européenne et
Israël ainsi que des contacts bilatéraux entre la Belgique et ce pays
pour insister encore davantage sur le devoir – nécessaire et
incontournable – qu'a celui-ci de respecter le droit international, le
droit communautaire et ses propres engagements dans le cadre du
processus de paix. Et j'agirai de même à l'égard de l'Autorité
palestinienne, sur laquelle pèsent également des obligations.


De heer Josy Dubié (Ecolo). –
M. Josy Dubié (Ecolo). – J'ai l'impression que l'histoire bégaie. Cela
fait quarante ans que j'entends ce discours concernant les pressions
exercées sur ce pays afin, par exemple, qu'il mette fin à la
colonisation. Or , rien n'a changé dans ce domaine.
Sur place, ce « rehaussement » sera, une fois de plus, interprété
comme une prime à la violation du droit international et un
renoncement aux valeurs défendues par l'Union européenne.
Si j'ai bien compris, cette position émane de l'ensemble du
gouvernement. À cet égard, l'attitude des socialistes me surprend. En
effet, Mme De Keyser, députée européenne, a pris la tête de
l'opposition manifestée à l'encontre de la décision proposée au
Parlement européen de « rehausser » les relations avec Israël. Or, les
membres socialistes du gouvernement acceptent ce « rehaussement » dans
le cadre du conseil des ministres européen. Franchement, la cohérence
d'une telle attitude m'échappe.

-------------------------------------------------

Liste des ministres PS et CDH qui ont soutenu le "Rehaussement" des
relations avec Israël.:

  • Madame Laurette Onkelinx Vice-Première Ministre et Ministre des
    Affaires sociales et de la Santé (PS)

  • Madame Marie Arena Ministre de l'Intégration sociale, des Pensions
    et des Grandes villes (PS)

  • Monsieur Paul Magnette Ministre du Climat et de l'Energie (PS)

  • Madame Joëlle Milquet Vice-Première Ministre et Ministre de
    l'Emploi et de l'Egalité des chances (CDH)


Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1323   fois      Retour

Titre : L'Exécutif des Musulmans demis de ses fonctions
Message posté le : 24-02-2008     par: Mohamed
L’Exécutif des Musulmans démis de ses fonctions

Cette fois, c’est fini. L’Exécutif des Musulmans de Belgique (EMB) a
reçu son C4. Tous les membres de l’institution représentative des
musulmans de Belgique ont été remerciés par l’employeur qui les avait
recommandés et soutenus moins de trois ans auparavant.

Mise en place par les pseudo-élections communautaires du 13 décembre
1998, parrainées et confectionnées sur mesure par le ministère de la
justice belge avec la complicité d’autres parties musulmanes, cette
institution n’a jamais bénéficié de crédibilité au sein de la
communauté musulmane.

Initialement créé pour marginaliser le Conseil Supérieur des Musulmans
de Belgique qui, durant plus de 5 ans d’intenses activités, avait
prouvé son intégrité, son indépendance et sa combativité afin de mieux
structurer la communauté musulmane du Royaume et la doter des mêmes
droits dont bénéficient les autres communautés du pays,
essentiellement les droits cultuels et religieux, l’Exécutif des
Musulmans a toujours été une institution politique.

Les racines de la défunte institution remontent au « Conseil des Sages
», instauré en novembre 1990, par le ministre de la justice de
l’époque Melchior Wathelet (PSC baptisé depuis Cdh). Mis en place,
d’une manière maladroite, par les syndicats et les partis politiques
de l’époque, cet organe sensé gérer les affaires du culte musulman
était, par sa constitution, plus près des milieux d’affaires et
laïques que musulmans. La plupart de ses membres n’avaient aucune
relation avec la vie musulmane du pays. La presse de l’époque avait
même révélé des affaires de corruption à l’encontre de certains parmi
eux. Celles-là n’avaient pourtant pas suffi pour repenser la
représentativité de la communauté musulmane du pays et confier la
gestion de ses intérêts, à défaut de se prendre en charge elle-même, à
une institution plus représentative.

Avec l’émergence du Conseil Supérieur des Musulmans de Belgique,
organe issu des élections communautaires du 13 janvier 1991, élections
non cautionnées par le Ministre de la justice, le « Conseil des Sages
» a été définitivement évincé de la scène et le Ministre Whatelet a
été contraint de reconnaître sa déroute et de remercier ce
représentant fantoche de ses services moins de 3 ans depuis son
installation.

Le constat d’échec des autorités était amer, ce qui les avait poussés
à tirer les leçons. La voie purement démocratique pour l’institution
de l’Islam n’était pas l’option retenue par les partis « démocratiques
». La désignation de représentants dociles et maniables selon le bon
vouloir du Chef fait partie d’une autre époque et ne peut être
acceptée de nos jours, et pourtant c’était et elle est toujours
l’option souhaitée par les ténors du pouvoir. Alors, pourquoi pas une
voie hybride, mi démocratique et mi dictatoriale. Cette dernière voie
a été expérimentée lors des élections de 1998 et 2005, screening voilé
par des urnes. La crédibilité du Conseil Supérieur des Musulmans, dont
la majeure partie de ses membres, euphoriques, s’étaient ralliés à la
nouvelle institution, a subi un sérieux revers. Le résultat ? Un
exécutif, puis un exécutif bis, évidemment sans continuité et sans
passation pacifique de pouvoirs à la « démocratique » et comme on
pourrait s’attendre sans aucun succès tant pour l’un que pour l’autre.

D’ailleurs, attendrait-on, vraiment, de meilleurs résultats, lorsqu’on
engage des « responsables » officiels travaillant à titre bénévole,
avec des budgets de fonctionnement ridicules et sans aucune expérience
dans la gestion des affaires du culte ?

Que des mirages et des épouvantails ! Neuf ans déjà passés et la
communauté musulmane attend toujours le financement des mosquées, des
imams et des aumôniers dans les prisons et les hôpitaux. Ça et là, des
cartes fluorescentes brandies par les autorités faisant miroiter
l’arrivée imminente des subventions et des salives commencent à couler.

De quels acquis la communauté musulmane pourrait-elle s’enorgueillir,
après une décennie de représentation officielle? Les atteintes aux
libertés vestimentaires des femmes musulmanes s’étaient accentuées.
Les jeunes filles privées de leur droit à l’instruction car elles
portent le foulard. Les femmes privées de travail car elles portent le
foulard ; privées de leur droit au CPAS car elles portent le foulard.
Elles sont interdites d’accès à l’hémicycle du Parlement et du Senat,
les hauts lieux de la démocratie, car elles portent le foulard. Au nom
de la liberté d’expression, leurs valeurs et leurs principes les plus
sacrés sont régulièrement trainés dans la boue par les média, au même
moment où cette liberté d’expression est considérée comme un sacrilège
et un crime punissable lorsqu’il touche d’autres couches de la société !
Il va de soi que la liste est encore beaucoup trop longue pour pouvoir
la dérouler dans son entièreté dans ces lignes.

Tout de même, restons objectifs et n’imputons pas tous les maux de
cette communauté à l’institution qui la représente. Cependant,
l’inertie de cette dernière était voulue et prévisible dès les
négociations des années 95, 96 et 97, entre le Conseil Supérieur des
Musulmans et les représentants du Gouvernement belge, bradées par les
responsables musulmans de l’époque, pris dans un tourment d’euphorie
aveuglante. Il est grand temps que cette communauté s’émancipe,
qu’elle fasse preuve de maturité et qu’elle prenne son sort en main,
refusant, une fois pour toute, toute idée de tutorat et d’assistance
auxquelles elle est habituée durant des décennies.

Aujourd’hui que le verdict d’échec a été prononcé à l’encontre d’une
institution qui n’avait jamais obtenu la confiance ni d’un coté ni de
l’autre, par la mise à la porte de tous ses membres pour corruption et
d’abus de confiance, quelles perspectives pourrions-nous nous attendre
pour cette communauté ?

Quel lapin magique un gouvernement intérimaire à l’agonie et qui
rendra l’âme dans moins de quatre semaines pourrait-il encore sortir
de son chapeau?

L’instabilité gouvernementale et la crise constitutionnelle vont-elles
accorder un répit au malheur d’une communauté meurtrie ou bien
seront-elles l’alibi tant attendu pour un retour à la case de départ
des années septante et quatre vingt ? L’arbitraire, avec ses
conséquences fâcheuses, est toujours à l’affut de ceux qui se
désintéressent de leur avenir et de celui de leurs concitoyens !

Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1342   fois      Retour

Titre : Bientôt une loi interdisant le foulard dans le secteur public
Message posté le : 23-04-2007     par: Mohamed
Bonsoir à tous,

La région bruxelloise s'apprête à voter un règlement de travail qui
interdira le port du foulard à toutes les femmes travaillant dans le
secteur public (qu'elles soient en contact ou non avec le public). Ce
règlement interdisant théoriquement "le port de tous les signes
religieux" discriminera et stigmatisera concrètement les femmes qui
portent le foulard...

Depuis que la France a voté une loi d'exception pour interdire l'accès
à l'enseignement aux jeunes filles qui portent le foulard, la
Belgique, état NEUTRE, suit ce modèle de laïcité sécuritaire qui
stigmatise et discrimine les musulmanes…Après les écoles, les
fonctions publiques, et ensuite???

Puissent les consciences se réveiller et réagir car comme le dit si
bien Jean Gehenno : "La vraie trahison c'est de suivre le monde comme
il va et d'employer l'esprit à la justifier"...

Je vous invite, chers amis, à diffuser très largement et à signer la
pétition sur le site suivant :

http://www.e-petition.be/index.php


Je vous remercie.

Saïda
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1269   fois      Retour

Titre : Apportez votre soutien au MPE
Message posté le : 24-01-2007     par: Mohamed
Bonjour,

Les élections législatives ont été fixées au 10 juin.Les préparatifs pour le
dépot des candidatures doivent déjà commencer. Pour les nouveaux partis
qui n'ont pas encore d'élus, un certain nombre de signatures de soutien,
selon le nombre d'habitants de la commune, est nécessaire pour pouvoir
déposer une liste de candidats.

Le MPE sollicite vivement des personnes qui le soutiennent de lui
manifester leur soutien à travers ce site, rubrique "Inscription".

De même, les personnes qui souhaitent se porter candidates sur les
listes du MPE, sont priées aussi de le lui faire savoir. Merci à
toutes et à tous.
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1243   fois      Retour

Titre : La "légitmité internationale" et la guerre juive au Liban
Message posté le : 21-08-2006     par: Mohamed
Voilà une semaine que la guerre destructrice que menaient l'Etat juif soutenu par l'Etat voyou américain contre le Liban a pris officiellement fin.Officiellement, car en vérité la guerre continue.

En plus des victimes civiles libanaises qui continuent à tomber avec les milliers de bombes à fragmentation, interdites par la "Communauté internationale", semées par l'armée d'agrssion sur le territoire libanais, la violation du cesser-le-feu, par les juifs, a été enregistrée à divers endroits par les soldats de l'ONU même.


Quant au Hizbollah, qui est sorti vainqueur de cette guerre durant laquelle il a traîné l'armée "invincible" sioniste, ainsi que ses protecteurs américains, dans la boue, lui, respecte toujours la trêve décidée par la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l'ONU, malgré la partialité, connue de tous, de ce dernier à l'égard des terroristes juifs et américains.


Comme d'habitude, l'ONU n'a fait que constater ces violations de la part de l'aviation de terreur sans plus.Impuissante, dirait-on! Rien de moins vrai. En tous cas, à travers toute son histoire,cette organisation n'a jamais été pour la justice internationale. Elle n'a connu que les rapports de force manifestés par les vetos successifs dont la plupart américains en faveur des terroristes actuels.


Le monde, aujourd'hui, n'a jamais été aussi loin de la "légitimité internationale" aveugle et guidée par des assoiffés de sang et de pouvoir et au nom de laquelle des pays entiers ont été détruits, à savoir la Palestine, l'Irak et l'Afghanistan.


D'autres encore, en ligne de mire, attendent leur tour. Prendront-ils leurs dispositions afin de lutter pour leur existence ou se confiront-ils à la "légitimité internationale" pour tendre leurs cous à leur boucher?
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1093   fois      Retour

Titre : L'armée juive kidnape les parlementaires palestiniens
Message posté le : 21-08-2006     par: Mohamed
Les lois internationales prescrivent l'immunité parlementaire à
l'égard des personnes élues démocratiquement par leurs peuples
respectifs. Ces lois reconnues par tous les pays démocratiques sont
violées quotidiennement par un Etat qualifié par ces derniers de
"démocratique", à savoir l'Etat juif.


Des dizaines de parlementaires palestiniens, parmi lesquels des
ministres, le Président du Parlement et le Vice-Premier ministre, tous
élus démocratiquement lors d'élections reconnues par le monde entier,
ont été kidnappés de chez eux ou du lieu de leur travail par l'Etat
terroriste juif, la seule charge étant d'être élus démocratiquement
par le peuple palestinien.


Cette violation flagrante du droit international n'a été condamnée que
timidement et du bout des lèvres par certains pays ainsi que par l'ONU
et bien-sûr tout est passé inaperçu et tout rentre dans la logique du
fait accompli.


Que ces actions terroristes soient bénies par l'administration
américaine connue par son terrorisme et son soutien au terrorisme juif
n'est pas surprenant, mais que les parlements des pays démocratiques
qui sont les garants de la démocratie à travers le monde observent le
silence, un silence qui pourrait être compris comme un silence de
complicité et d'encouragement, face à l'agression de la démocratie et
de ses représentants en Palestine, ceci est une honte et une
humiliation à ces institutions censées représenter, défendre et
diffuser à travers le monde les valeurs et concepts démocratiques.
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1253   fois      Retour

Titre : les arabe sourd mouer
Message posté le : 11-08-2006     par: ali1
rien a dire mais on a mart de pleurer en attend que les autre ne deffend pour quoi en fait rien dieu dit dans le saint coran (la youghayire alahou ma bikawmine hata youghayire ma bi anfousihim) sadaka lahou al 3adime . notre communauter c un lion endormi en et comme un sac de box il ya tous le monde qui nous tape dedans .quesque en attand .
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1179   fois      Retour

Titre : les musulmans subissent sans réagir
Message posté le : 07-08-2006     par: ali1
je ne vois pas pourquoi les musulmans dans le monde ne bougent pas
malgré tous les événements qui se passent soubhana allah il faut
commencer à reflichir comment on peut faire pour surpasser cette crise
et moi je dis que sans union on ne sait rien faire. Unissons-nous pour
l'avenir de notre communauté et pour notre avenir proche oua
salamoualaykoum.
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1123   fois      Retour

Titre : Le crime juif face au sommeil des Arabes et la complicité de l'ONU
Message posté le : 07-08-2006     par: Mohamed
Aujourd'hui, 26 jours depuis le début du terrorisme juif sur le Liban.
Déjà, plus de 1000 tués parmi les civils libanais, dont une majorité
d'enfants, de femmes et de vieillards, des victimes innocentes de la
barbarie juive soutenue par les 'défenseurs des droits de l'Homme'
occidentaux.


Que pensent les concepteurs de la commision d'enquête sur l'assassinat
de l'ex-premier ministre libanais Rafik Hariri et de la résolution
1559, de l'assassinat collectif de tout un peuple, perpétré par
l'armée juive sur ordre et bénédiction des grandes puissances?
Avez-vous le courage de condamner ce massacre collectif avec le 1/100
de la force de condamnation de l'assassinat de Rafik Hariri? Je pense
que le complot est dévoilé. La guerre actuelle était préparée de
longue date, peut-être comme disent certains depuis l'évacuation
forcée de l'armée juive du Sud-Liban en 2000, vaincue par les
valeureux combattants du Hizbollah.


Aujourd'hui, nous sommes en mesure de nous interroger sur à qui aurait
profité le crime de l'assassinat de Rafik Hariri. La succession des
événements ne laisse la place à aucun doute quant au motif et aux
commanditaires de ce crime odieux. L'assassinat de Hariri, la
commission d'enquête de l'ONU, la résolution 1559, l'évacuation des
soldats syriens des terres libanaises, la volonté de désarmer le
Hizbollah et finalement le crime sur un pays désert de tout moyen de
défense. Evidemment, toutes les lois internationales, les traités de
Genève et la notion des droits de l'Homme s'étaient rangés gentiement
dans les tiroirs de la légitimité internationale.


Quant aux pays arabes dont certains étaient complices du massacre par
leurs déclarations irresponsables, connaissent-ils une résurrection
après une mort certaine qui avait duré au moins 26 jours, depuis le
début du génocide libanais, voire des dizaines d'années la durée de
souffrance de leurs frères palestiniens qui avaient connus des
génocides répétés depuis la création de l'Etat illégitime sioniste en
1948.


Pourrions-nous nous armer d'un excès d'optimisme pour nous attendre,
contrairement à l'habitude, à des prises de position honorantes des
dirigeants Arabes réunis ce jour à Beyrouth, la capitale meurtrie d'un
pays réduit en ruine? De toute façon, les peuples Arabes n'en croient
plus et doivent peut-être réfléchir à d'autres alternatives pour
essuyer les humiliations répétées sur eux.
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1111   fois      Retour

Titre : Qu'apportent les musulmans à la société européenne?
Message posté le : 28-07-2006     par: Mohamed
Les musulmans en Europe sont de plus en plus nombreux. Leur nombre,
aujourd'hui dépasse les 10 millions de personnes, la population d'un
petit pays fondateur et influent au sein de l'union européenne.
Malgré ce nombre élevé, les musulmans vivent toujours en marge de la
société. Aucune réelle participation à la vie sociale et politique de
l'Europe. Et par suite, il y a un effritement continu de leur dignité
et une envolée de leurs droits.
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1170   fois      Retour

Titre : La guerre judéo-américaine au Liban et à ghaza
Message posté le : 28-07-2006     par: Mohamed
Voici plus de deux semaines que le monde entier contemple en direct le
spectacle macabre de la guerre destructrice de l'état illégitime
sioniste contre deux peuples sans défense, les Libanais et les
Palestiniens.


Les bébés, les enfants, les vieillards et les femmes qui, en aucun
cas, ne pourraient être qualifiés de combattants, sont écrasés
quotidiennement et à tous les moments par l'appareil militaire juif.
Certains esprits malades prennent plaisir à voir cette tragédie. Pire,
d'autres assoiffés du sang musulman precrivent la prolongation, le
plus longtemps possible, de ce massacre en l'alimentant de tous les
ingrédients qui lui procurent une longue vie.


Le monde libre, civilisé, démocratique et défenseur des droits de
l'Homme n'a pas jugé que les Libanais et les Palestiniens sont des
humains comme les autres pour mériter la vie dans la dignité. Il faut
plutôt les dépouiller de tous les moyens de leur défense pour qu'ils
puissent,dorénavant, tendre docilement leurs cous à leurs bouchers
pour les trancher d'une manière plus facile et ne pas causer trop
d'effort aux bourreaux.


Il est honteux pour les humains du 21ème siècle de tolérer un pareil
massacre sur des personnes déshéritées ne disposant d'aucun moyen de
défense.


Le cynisme du monde "libre" occidental qui non seulement tolère un
pareil massacre, mais l'alimente en missiles et en bombes, via des
ponts aériens au départ de l'Amérique, le pays voyou, en passant par
les pays de l'Union Européenne, ne saurait rester impuni. Le nazisme
du 21ème siècle sera balayé par le réveil des peuples comme l'a été
son prédécesseur du siècle passé.
Pour lire la suite, cliquez ici       Article lu 1110   fois      Retour

 
Copyright © MPE